Inauguration du collège Dora Maar

Pour ce qui concerne les élèves et les conditions d’enseignement sont d’emblées fortement contingentées : des classes à 25, pas de classement en Zep (alors que les écoles du secteur le sont, ce qui implique que ce collège disposera de moins de moyens pour assurer un soutien scolaire suffisant. De plus, pour de nombreux élèves de la Plaine St-Denis, l’accès à Dora Maar présente de nombreuses difficultés. En passant par la Porte de Paris et le carrefour Pleyel, les embouteillages sont fréquents aux heures de grande circulation, et par la rue du Landy, le trajet est sensiblement rallongé.

Dès la rentrée, il manquait déjà une infirmière, des assistants d’éducation, le coordinateur ULIS, et pas de connexion internet (ce qui est inquiétant au vu des intentions qui vouent ce collège au numérique), manque de photocopieurs et des installations sportives pas encore utilisables… Bref, une réalité assez éloignées des discours.

Aussi, les parents et les enseignants ont prévu de s’inviter lors de cette inauguration.

Comme le dit une maman, c’est l’occasion de repartir collectivement et d’interpeller les responsables. Elle invite tous les parents qui le peuvent de venir manifester leur présence à l’occasion de cette inauguration avec banderoles et slogans. Elle propose que, contrairement au mot d’ordre du conseil général qui recommande aux invités de s’habiller en violet, chacun soit en noir avec des mots des slogans épinglés sur les tee shirt avec un chapeau en papier plié en bateau (évoquation de “on nous mène en bateau, ça suffit”.

Voir le tract de la CGT et Sud Éducation. 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire