La rentrée à St-Denis

ELLE S’EST MAL PASSÉE. TRÈS MAL MÊME.

NOTE DE RENTRÉE POUR L’ÉDUCATION NATIONALE

+ (-1) à Madigou

+ (-2 à Carson Besson

+ (-1) à Wallon (le directeur)

+ (-3) à Descartes

+ (-2) à Rodin

+ (-2) à Renoir

+ (-2) À Franc-Moisin

+ (-6) pour le reste des écoles de St-Denis

TOTAL – 19

 

Au total, le jour de la rentrée, et rien que dans le primaire, il manquait 19 enseignants.

Tous les quartiers ont été touchés : par exemple, il manquait 2 enseignants à Carson-Besson, 1 à Madigou et à Wallon, le directeur n’était pas encore nommé ;

mais c’est à Franc-Moisin que les manques étaient les plus voyants, ou rien que pour le quartier, il manquait 9 enseignants, -3 à Descartes, -2 à Rodin, -2 à Renoir et encore -2 à la maternelle Franc-Moisin…

Les parents en colère se sont immédiatement mobilisés, exigeant que leurs enfants soient accueillis normalement.

Saisie par les parents, l’inspection n’a pas trouvé d’autre solution que d’aller puiser dans le réservoir des remplaçants. Palliatif qui le moment venu réduira d’autant la capacité de remplacement des congés maladie, maternité, ou des stages de formation…

Malgré toutes les belles paroles des ministres qui se succèdent depuis l’élection présidentielle, le 93 reste le parent pauvre de l’éducation. Et les propos du directeur départemental, M. Brison, qui tente d’excuser les carences de son administration en invoquant le manque de motivation des enseignants, masque mal la pénurie du département.

Alors que depuis des années les parents et la Fcpe réclament la mise en place d’un véritable “plan de rattrapage” qui permette à nos enfants de recevoir l’éducation que la Nation leur doit.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire