L’AG du 16 aurait pu être plus mobilisatrice

Après la nuit des écoles on pouvait s’attendre à une plus forte mobilisation le 16 décembre ?

Il est vrai que ces AG (dites de villes) ne laissent pas beaucoup de place aux problèmes que rencontrent les parents. En revanche, on n’y entend beaucoup parler de chiffres et de questions techniques qui ne touchent les parents que par voie de conséquences. Cela explique-t-il que ces derniers soient effectivement mobilisés dans leurs écoles sur des problèmes basiques, et beaucoup moins dès lors qu’il s’agit d’analyser leurs causes et de mesurer leur impact ?

Rien n’est moins sûr. Puisqu’au contraire la mobilisation ne semble pas mollir. Les occupations d’écoles continuent. De plus en plus dures. La dernière en date, à Carson a failli mal tourner. Il est vrai que l’inspection tout fait pour que ça dégénère. Étant incapable de faire face à la demande des parents, l’inspecteur dépêché sur place, n’a rien trouvé de mieux que de mettre en cause l’action des parents (ce qui les a d’autant plus aggacé), et pour finir par prendre la fuite. Sans doute pour mieux en référer à sa hiérarchie.

On peut augurer qu’une fois les chocolats digérés, les parents ne s’en tiennent pas là. Et qu’ils ne vont pas se laisser berner par des discours lénifiants et méprisants cachant mal la véritable incurie des responsables. Tels que ceux de la ministre qui recopie en boucle les promesses déjà faites, par elle et d’autres avant-elle (et toujours pas tenues).

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire