Parents d’élèves, que pensez-vous de la réouverture des écoles ?

Vous avez été plus de 450 Dyonisiens à répondre à notre sondage.

De nombreux commentaires nous ont par ailleurs permis de contextualiser les données et d’avoir des retours d’expérience.

Qui êtes vous ?

Le champ libre sur l’activité pendant le confinement à permis aux parents qui ont répondu d’indiquer que les situations ont pu évoluer dans le temps.

Remarquons que près de 10% des Dynonisiens ont continué de travailler à l’extérieur pendant le confinement.

Sur la garde d’enfant, les situations “Autres” comprennent les gardes alternées entre le papa et la maman mais aussi de nombreuses gardes par les grands parents ou de la famille.

La poursuite de la scolarité

La première difficulté rencontrée semble être la motivation de l’enfant pour près du tiers des parents interrogés. Presque un quart des parents indique ne pas rencontrer de difficulté. Parmi les autres difficultés, y compris indiquées de manière libre, apparaissent les problèmes informatiques : d’équipement, de consommable ou de connexion, la charge de travail difficilement conciliable avec le télétravail. Enfin, les parents nous indiquent encore des disparités de situation selon leurs enfants.

Sur les principales inquiétudes, sans surprise c’est l’insuffisance des acquis qui reste la première des préoccupations. De manière libre, les parents ont exprimé leur inquiétude lorsque leur enfant est dans une année charnière (passage en CP/6eme/2nde) ou en fin de cycle.

L’éventualité d’un retour en classe

La majorité des parents d’élèves n’envisage pas une reprise des cours avant la fin de l’année scolaire. De manière libre, les parents ont aussi exprimé une opposition ou des contraintes professionnelles.

Votre niveau de confiance dans les acteurs d’un retour en classe, de 1 (pas du tout confiance) à 5 (tout à faire confiance)

Sans surprise il y a un avis mitigé sur les différents intervenant pour assurer une rentrée sereine. La confiance la plus importante est accordée aux agents et enseignants, alors qu’il y a une doute sur les moyens matériels qui leurs seront octroyés.

Le respects des gestes barrière semble d’après les parents impossible à appliquer en maternelle, difficile en élémentaire, légèrement possible au collège mais pas encore complètement applicable dans les lycées.

Votre avis sur les sanitaires

Globalement les sanitaires ont une très mauvaise image chez les parents d’élèves. Une majorité considère qu’ils ne sont ni propre, ni en nombre suffisant.

La situation sanitaire actuelle doit être l’occasion de régir de manière plus décente ce lieu indispensable à l’hygiène collective.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire