APPEL DE LA FCPE DU LYCEE PAUL ELUARD POUR UNE JOURNEE LYCEE DESERT CONTRE LES VIOLENCES ! NOS ENFANTS DOIVENT POUVOIR ETUDIER DANS UN ENVIRONNEMENT SECURISANT ET SEREIN !

Depuis plusieurs mois, les élèves vont à l’école la peur au ventre en raison du climat de violence ambiante aux abords du lycée Paul Eluard et d’intrusions répétées de jeunes extérieurs à l’établissement parfois en possession d’armes blanches, voulant en découdre, voire porter atteinte à l’intégrité physique d’un ou plusieurs élèves.
Dès le printemps dernier, les représentants des parents d’élèves FCPE se sont joints aux équipes éducatives pour solliciter auprès des pouvoirs publics concernés des mesures qui permettent la sécurisation de l’établissement afin de mettre fin à cette situation anxiogène. De part et d’autre, des engagements ont été pris récemment à la suite d’une nouvelle mobilisation des enseignants et surveillants et commencent doucement à voir le jour : rehaussement des clôtures, prochainement le recrutement d’un médiateur social (contrat précaire d’adulte -relais), recrutement d’un agent de prévention sécurité, installation de vidéos surveillance et présence temporaire d’agents de police devant l’établissement.
Force est de constater que les mesures en cours et à venir sont insuffisantes car ces violences perdurent et nuisent fortement au climat du lycée jusque-là pourtant serein.
Cette violence est malheureusement révélatrice de ce qui se passe dans notre ville et plus largement sur notre territoire depuis plusieurs années : une jeunesse en perdition, abandonnée à son sort, qui se réfugie dans la violence faute de pouvoir se projeter dans l’avenir. L’Etat doit se préoccuper de cette violence, doit se préoccuper de tous les élèves, tous les personnels des établissements scolaires, tous les parents. L’Education Nationale doit cesser de supprimer des postes et mettre tous les moyens nécessaires pour une école inclusive qui ne laisse aucun jeune sur le carreau et qui permet aux équipes éducatives de développer davantage de projets en faveur de la réussite des élèves scolairement et socialement les plus en difficulté. Nous demandons en urgence la mise en place d’un plan ambitieux pour la jeunesse sur notre territoire en souffrance, des mesures et moyens pérennes à la hauteur de la gravité de la situation. Nous ne voulons plus entendre des promesses vaines, nous voulons des actes concrets de nos gouvernants, entre autres le renforcement dans les quartiers dits prioritaires de la politique de la ville, de la présence d’éducateurs de rue, spécialisés dans la prévention de la délinquance.
Nous, représentant-e-s des parents d’élèves au lycée Paul Eluard refusons de nous résigner à cette violence et appelons l’ensemble des parents à ne pas envoyer leurs enfants au lycée le lundi 1er octobre 2018 afin de dénoncer l’inertie et le mépris des pouvoirs publics.
Nous invitons également les parents à un rassemblement devant le lycée le jour-même à 7H30 et 17H30 pour dire non à la violence.
Contact presse : Malika CHEMMAH- 0665751742

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire