Droit de retrait à Elsa Triolet

Au tour des enseignants d’Elsa Triolet d’exercer un droit de retrait

La série d’actes de violence qui viennent de se dérouler depuis le début de la semaine ont amené les enseignants du collège Elsa Triolet à faire valoir un droit de retrait, et ce depuis le jeudi 12 février à 13h30.

Ce matin, vendredi 13, devant l’entrée du collège, plusieurs parents étaient venus soutenir l’action des enseignants. Soutien d’autant plus authentique que la plupart des parents constatent depuis des années que dans ce collège le climat se détériore (résultats en baisse, décrochages et exclusions en hausse). 

L’inspection va-t-elle dégager des moyens supplémentaires pour aider ce collège à résoudre ses problèmes récurents ? Il ne semble pas que ce soit le chemin pris. Il y a de forte chance pour que le mouvement des enseignants soit requalifié comme d’habitude comme s’il s’agissait d’un banal fait de grève. Esquive juridique qui ne dédouane pourtant pas la responsabilité de l’État ni celle de ses fonctionnaires à l’inspection.

P.S. Les enseignants invitent Mme Vallaud-Belkacem à venir discrètement passer une journée dans leur collège (voir la lettre)

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire